Une église-sanctuaire au cœur de Toulouse

Sanctuaire Saint-Jérôme L'adoration perpétuelle au cœur de Toulouse

Homélie du Dimanche 26 Février 2023

Mgr Georges Pontier |  26 février 2023

En ce premier dimanche de Carême la liturgie nous fait entendre le cœur de notre foi, la victoire du Christ sur le péché et la mort. Elle nous présente le péché d'Adam et d‘Eve qui n'ont pas résisté à la tentation du démon-serpent qui leur a mis le soupçon sur Dieu, sur sa bonté et qui ont succombé au désir de se construire eux-mêmes, par eux-mêmes, sans Dieu, décidant du bien et du mal, n'écoutant que leur désir. Et les voilà qui se retrouvent nus.

L'évangile nous présente Jésus, conduit au désert par l'Esprit pour y être tenté par le diable qui à nouveau va essayer de mettre dans le fils bien-aimé devenu homme le soupçon et de mettre le doute sur sa confiance sans faille en son Père.  Par trois fois, nous avons cette diabolique tentation : « Si tu es le fils de Dieu », profites-en : ne connais pas l'épreuve du manque que connaissent les hommes : change ces pierres en pain. Et Jésus de répondre : « l'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » « Si tu es fils de Dieu », exige un miracle du Père, échappe à la condition humaine : jette-toi en bas et Dieu interviendra pour que rien ne t'arrive. Et Jésus de répondre : « Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. » Et enfin le diable propose à Jésus la tentation de la domination, du pouvoir, de la richesse : « Si tu te prosternes devant moi, je te donnerai tous les royaumes de la terre. » Et Jésus de repousser définitivement le Satan : « Arrière Satan ! C'est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul, tu rendras un culte. » Non, le Satan n'a pas réussi à ébranler la confiance du Fils en son Père, la communion et l'affection filiale qui les unit. Le même évangile de Matthieu nous rapportera au Golgotha la même tentation inspirée par le démon dans la bouche de passants abusés et cruels : « Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix. » Ne passe pas par l'épreuve que la dureté du cœur des hommes t'impose. Et Jésus triomphera une fois de plus de la tentation : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. »  Non, rien ne peut ébranler le lien d'amour entre le Père et le Fils.   Et St Paul, dans la deuxième lecture fait bien sûr le rapprochement entre la désobéissance d'Adam et d'Eve qui détruit la relation filiale entre Dieu et l'humanité et l'obéissance de Jésus qui restaure cette confiance et ce lien d'amour que rien ne peut ébranler : « De même que par la désobéissance d'un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l'obéissance d'un seul la multitude sera-t-elle rendue juste. »

Dans la nuit de Pâques nous chanterons notre joie, dans la nuit de Pâques nous proclamerons notre foi baptismale, dans la nuit de Pâques nous rendrons grâce pour sa victoire sur le péché et la mort.

Alors nous le comprenons, la tentation, celle dont nous demandons dans le notre Père de ne pas nous y laisser entrer est bien la tentation suprême de douter de Dieu, de sa bonté, de son amour, c'est de succomber aux tentations que le Satan met sur la route de nos vies aux moments des événements et des épreuves diverses qu'elles peuvent connaître. A nous aussi, il suggère « Si tu es fils de Dieu, profites-en pour t'échapper de la condition humaine, ou dit autrement si tu connais de multiples épreuves, c'est que tu n'es pas fils de Dieu, c'est que Dieu t'a abandonné, c'est qu'il n'existe pas.

Béni soit Jésus le Christ qui nous ouvre le chemin de la confiance, le chemin de l'obéissance à ses commandements, à ses propositions, au chemin de vie qui nous assure : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. »

Comme Pierre et les apôtres, nous disons « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. »

Seigneur, durant ce carême rends nous vainqueur du tentateur, Que la parole de Dieu soit notre nourriture quotidienne, que faire de notre vie un don soit notre bonheur, que notre affection filiale grandisse de jour en jour. Amen.

L’Église a besoin de vous…

Les Prêtres

Père Michel Pagès

Le Père Michel Pagès tient une permanence d'accueil dans l'église, le mercredi et le samedi de 15h 00 à 18h 00

Tél. : 05 34 33 70 19

Courriel : pagesmichel31@gmail.com

Tout afficher

Agenda

Aucun événement n'a été trouvé