Une église-sanctuaire au cœur de Toulouse

Sanctuaire Saint-Jérôme L'adoration perpétuelle au cœur de Toulouse

Homélie du Dimanche 21 Janvier 2024

Mgr Georges Pontier |  22 janvier 2024

L'évangéliste Marc qui nous accompagne durant cette année liturgique a ceci de particulier : il ne traine pas. Il va, dès le verset quinzième du chapitre premier, à ce qui pour lui est essentiel à transmettre à ses lecteurs : « Croyez à l'Evangile. »L'essentiel, c'est Jésus, c'est le Christ et la foi en ce qu'a signifié sa venue : « les temps sont accomplis : le Règne de Dieu est tout proche » Oui, en Jésus, c'est Dieu qui intervient dans l'histoire des hommes. Il se fait proche. Il vient en son Fils bien aimé. Il vient pour nous sauver. Les treize premiers versets de son évangile n'auront servi qu'à entrer dans cette foi : Jean-Baptiste y est présenté comme annonçant la venue imminente du messager de Dieu, le baptême de Jésus permet de révéler son lien au Père et à l'Esprit et les tentations au désert le montrent sobrement vainqueur de ces tentations qui voulaient le dévier de sa mission.

Et le voilà aussitôt à l'œuvre, proclamant l'appel à la conversion, à la foi et appelant ses premiers disciples. Avant d'en faire ses apôtres avec 8 autres sur la montagne comme Marc le rapportera au chapitre troisième, il appelle des disciples. Marc ne s'encombre pas de détails. Jésus voit Simon et André, les interpelle : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir des pêcheurs d'hommes ». Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. « Continuant sa marche, il voit Jacques et Jean en train de réparer leurs filets, » Il les appelle et ceux-ci « laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, partirent à sa suite. » Ce qui importe à Marc, ce n'est pas de décrire les circonstances précises, historiques à notre sens de ce mot, mais de montrer l'œuvre du Christ : Il est venu réaliser l'œuvre de Dieu. Elle ne souffre pas de lenteurs. Elle consiste à sauver l'homme, à le repêcher de la mer des liens qui le retiennent dans sa marche et le perdent.

Et le voilà à la recherche d'hommes qui vont le suivre pour leur apprendre à devenir des pêcheurs d'homme en le suivant et en vivant au contact de Celui qui est venu sauver et repêcher cette humanité perdue dans les mille facettes de son péché.

On peut bien sûr reconnaître derrière Simon, André, Jacques et Jean le visage de ceux et celles qui tout au long de l'histoire auront abandonné leurs projets professionnels et même leurs projets affectifs pour suivre Jésus dans une vie de disciple, aux formes radicales. Mais nous pouvons entendre aussi en quoi consiste l'appel à devenir disciple ou l'appel à la foi, entendus par les baptisés que nous sommes. Le « Viens, suis-moi » est au cœur de toute vie chrétienne et il suppose des choix, en particulier le choix de ce qui est décisif dans nos vies. Il y a un lien décisif, c'est celui que nous a révélé Jésus Christ, en unissant dans sa vie humaine l'amour pour son Père et la compassion active pour les plus fragilisés par les duretés de la vie.

Demandons au Seigneur ce matin de faire résonner en nous son appel. Entendons-le nous dire : « Venez à ma suite, je ferai de vous des pêcheurs d'hommes ». Demandons-lui ce qu'il nous faut laisser aujourd'hui pour être vraiment ses disciples qui se n'encombrent pas de préalables, qui arrêtent tous les compromis qui retardent, tous les liens qui enferment dans des attachements trompeurs. Entendons la radicalité qu'il y a dans la vie du croyant : laisser tout pour le suivre, entrer dans une confiance et une imitation salvatrices. Tel est le chemin qu'a montré Jésus à Simon, André, Jacques, Jean et à tous ceux et celles qui le suivent. Ils l'ont vu aimer son Père et ses frères et sœurs en humanité jusqu'au bout. Ils l'ont suivi et eux aussi se sont efforcés de faire de leur vie un chant d'amour pour Dieu et pour leurs frères.

Seigneur Jésus, fais que nous entendions ce matin ta voix nous dire : « Venez à ma suite et je vous ferai pêcheurs d'hommes. » Que ton Esprit nous éclaire pour discerner ce qu'il y a à laisser dans nos vies pour avoir vraiment un cœur de disciples, confiant et aimant et pour faire de nos vies des chants d'amour.

L’Église a besoin de vous…

Les Prêtres

Père Michel Pagès

Le Père Michel Pagès tient une permanence d'accueil dans l'église, le mercredi et le samedi de 15h 00 à 18h 00

Tél. : 05 34 33 70 19

Courriel : pagesmichel31@gmail.com

Tout afficher

Agenda

Aucun événement n'a été trouvé