Eglise Saint-Jérôme L'Adoration Perpétuelle à Toulouse

Le virus et la Quarantaine

Père Lizier de Bardies |  14 mars 2020

EN RAISON DES DERNIERES MESURES DE CONFINEMENT IL N’Y AURA PAS DE MESSES

L’église reste ouverte pour l’instant

Les consignes rigoureuses de confinement nous ont conduits à ne pas maintenir l'adoration de jour ni de nuit à Saint-Jérôme, et à fermer l'église Saint-Jérôme dans laquelle aucune messe n’'est célébrée en semaine ni le dimanche, jusqu'à la fin de la période de confinement.

Nous vous invitons à prier chez vous, peut-être en famille, en intercédant pour l'Église et pour le monde, et en vous aidant de toutes les propositions spirituelles abondamment proposées sur les ondes (sites internet catholiques, site du diocèse de Toulouse, KTO, Radio Présence etc.)

 

Jean 16, 32-33 : « Voici que l'heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté… Je vous ai parlé ainsi, afin qu'en moi vous ayez la paix… Je suis vainqueur du monde. » Ce sont les dernières paroles de Jésus dans son enseignement après la Cène, qui promet la paix et non la peur. Jésus a vaincu le coronavirus, en Lui seul est notre paix !

 

2 Corinthiens 1, 4 : « Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu. » Paul nous invite ici à nous soucier les uns des autres : le téléphone et les réseaux sont paraît-il en surchauffe, c'est bon signe !

 

Restons vigilants dans le souci des autres et la prière, particulièrement pour les personnes le plus en difficulté : les plus âgés privés de toute visite, ceux qui sont loin de leur famille ou de leur pays, les commerçants et toutes les entreprises privées brutalement de tout revenu, le personnel hospitalier et tout le monde de la santé mis à trop rude épreuve, et bien sûr les malades et leurs familles.

Il ne nous reste plus qu'à espérer qu'avec l'aide de Dieu nous sortirons bientôt de cette vague épidémique, à l'instar de ce qui se passe en Chine.

 

Veillez sur vous-mêmes et veillons les uns sur les autres.

 

P. Lizier de Bardies, recteur

Le 18 mars 2020