Eglise Saint-Jérôme L'Adoration Perpétuelle à Toulouse

Actualité de la vie paroissiale

Vous êtes rédacteur : Ajouter une actualité


Père Lizier de Bardies |  24 mai 2020

Comme vous le savez tous, le Ministère de l’Intérieur, tout en préconisant d’attendre le 2 juin pour reprendre les rassemblements cultuels dans les églises, autorise dès ce dimanche ces rassemblements, dans des conditions de protection sanitaire contraignantes, et sous la responsabilité des « organisateurs ».

Lire la suite


« Il ne nous laisse pas orphelins ! »

Père Lizier de Bardies |  17 mai 2020

Homélie : Jean 14,15-21

« Je ne vous laisserai pas orphelins » « Je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur. » « Vous reconnaitrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous » « l'Esprit demeure auprès de vous, et il sera en vous. »

Ces promesses du Christ à ses disciples lors de sa dernière soirée avec eux résonnent en nous au moment où nous commençons le déconfinement dû à cette pandémie qui nous a privés des sacrements mais non de l'expérience spirituelle de la présence du Seigneur. Il y promettait la venue du Défenseur, de l'Esprit-Saint que nous célébrerons dans 2 semaines à Pentecôte.

Il ne nous a pas laissés orphelins ! Par la Parole de Dieu nous avons pu accueillir sa présence, sa lumière en ce temps où nous avons médité les apparitions du Seigneur ressuscité à ses disciples, les premiers pas de l'annonce de l'évangile par les apôtres réconfortés par le don de l'Esprit. Grâce à internet nous avons expérimenté une vie communautaire plus intérieure mais bien réelle. Nous nous sommes sentis en lien avec le saint Père, avec notre Evêque, notre paroisse, notre Eglise. Nous avons vécu des temps de prière en famille dont nous n'avions pas nécessairement l'habitude. Nous avons pris des initiatives avec d'autres pour venir en aide aux plus défavorisés. Nous y avons trouvé une joie profonde. Et d'autres choses encore.

Il ne nous a pas laissés orphelins ! Durant ces semaines, Il nous a permis aussi de réfléchir à notre vie. Que retenions-nous de ce temps d'épreuve mondiale ? Nous nous sommes interrogés sur le monde que nous bâtissions : sur sa justice, sur les choix de société, sur nos choix personnels, sur notre responsabilité de citoyens, de croyants, sur la fraternité humaine, sur la présence de Dieu, sur les drames de la pauvreté et de la solitude, sur les solidarités à vivre, sur la beauté de la générosité, sur le sens de l'engagement de beaucoup, en particulier sur celui des soignants, sur le service rendu à tous par des personnes exerçant des métiers souvent peu reconnus. Nous avons touché du doigt notre fragilité, nos fragilités. Il n'y a pas de quoi se croire les maîtres du monde, du temps ni de l'avenir ! Un virus a fait plus que mille colloques !

Lire la suite


Réouverture de l'église Saint-Jérôme

Père Lizier de Bardies |  4 mai 2020

Nous allons commencer à la rouvrir dès le milieu de la semaine prochaine, afin que les personnes qui passent puissent s'y arrêter, et je vais établir avec mes confrères prêtres un calendrier d'accueil (et de confession).

Lire la suite


Père Lizier de Bardies |  26 avril 2020

 

3ème dimanche de Pâques (A) 26 avril 2020

Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. »

Selon les évangélistes Marc, Luc et Matthieu, lors de ses apparitions à ses disciples Jésus mange avec eux ; ou bien c'est au cours d'un repas qu'il leur apparaît. Ce fait frappant est cohérent avec la grande place que les repas tiennent dans l’Évangile et dans l'enseignement de Jésus, depuis son premier signe lors d'un repas de noces à Cana de Galilée. Dans les paraboles aussi, banquets et festins sont souvent évoqués comme signes de la fête divine. Les adversaires de Jésus ne le traitent-ils pas d'ivrogne et de glouton ?

Lui-même, qui ne dédaignait pas de s’asseoir à la table des pécheurs, s’invite à notre table, dans le Livre de l’Apocalypse : « Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi.  » Les deux disciples d'Emmaüs ont entendu sa voix et lui ont ouvert la porte de leurs cœurs, et Jésus a accepté leur invitation et pris son repas avec eux. Mais ce n'est que quand celui-ci refit les gestes de la multiplication des pains, ceux-là même de la dernière Cène, que leurs yeux s'ouvrirent, alors que le Ressuscité disparaissait à leur regard.  Même quand leurs cœurs étaient tout brûlants sur la route, ils ne le reconnaissaient pas. Pour eux Jésus, mort, était toujours enfermé dans le tombeau. – Mais n'est-ce pas plutôt eux qui étaient morts et enfermés dans le tombeau de leur tristesse et de leur manque d'espérance ? C'est dans le pain rompu et partagé qu'ils reconnaîtront la présence de Jésus. Aussitôt leur perspective change : de découragés qu'ils étaient, et alors que l'obscurité de la nuit se faisait proche, ils retournent à Jérusalem témoigner de la lumière qui s'est levée : ils ont vu le Ressuscité !  Nous aussi avons besoin du pain et du vin, du sacrement de l'eucharistie, de la célébration de la messe, pour témoigner de sa résurrection et vivre en disciples du Christ: « Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne » écrit saint Paul aux Corinthiens. Nous ne pouvons pas rester longtemps privés de rassemblement eucharistique, car nous sommes la religion de l'incarnation !

Lire la suite


2e Dimanche de Pâques

Père Lizier de Bardies |  19 avril 2020

DES APÔTRES CONFINÉS

Ainsi donc, après la mort et l'ensevelissement de Jésus, les apôtres dans la crainte s'étaient verrouillés dans la chambre haute, le cénacle. Il ne faut pas oublier que nous sommes deux jours après la crucifixion de Jésus. Les Onze, comme les autres disciples, sont totalement bouleversés. Marc, dans son Évangile, écrit que  » ceux qui avaient vécu avec lui s'affligeaient et pleuraient « . Probablement partagent-ils les sentiments des disciples d'Emmaüs :  » Nous, nous espérions que c'était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c'est arrivé. »

C'est dans ce « confinement » que le Seigneur vient les visiter et se rendre présent, et leur donner sa paix, et manger avec eux…

Lire la suite


Père Lizier de Bardies |  15 avril 2020

Comme au soir de Pâques, la liturgie du Mercredi de Pâques, nous fait lire l'évangile des Pèlerins d'Emmaüs.

Ces fameux disciples qui quittent Jérusalem pour se rendre à Emmaüs sont-ils des pèlerins, comme on les nomme ? Au sens religieux, pas encore ; au sens étymologique, certainement. Ils vont leur chemin, traversant un espace. Mais ils ne traversent rien. La seule attention portée, c'est au passé, objet de leur échange. La vie s'est arrêtée. Tout s'est arrêté avec la mort de Jésus. Celle-ci a sonné la fin de leur espérance, la fin d'un compagnonnage. Ils n'arrêtent pas d'en parler… vous savez, ces mots ressassés indéfiniment quand ce qu'était la vie heureuse et prometteuse se trouve soudainement et irrémédiablement perdu. Des paroles pour dire le vide intérieur, la détresse, l'incertitude.

Lire la suite


Père Lizier de Bardies |  13 avril 2020

Homélie Pâques 2020 Jean 20

De Mgr Pontier

Que c'est difficile de croire autre chose que ce qu'on a imaginé ou espéré !

Au petit matin du premier jour de la semaine, alors que « c'était encore les ténèbres » extérieures et aussi intérieures, Marie Madeleine et d'autres femmes se rendent au tombeau. Elles voient la pierre enlevée du tombeau. Elles courent jusqu'à Pierre et Jean pour leur dire : « On a enlevé le Seigneur du tombeau et nous ne savons pas où on l'a déposé. » Pierre et Jean partent en courant, suivis de Marie Madeleine et des autres femmes. Jean arrive le premier et n'entre pas dans le tombeau. Il attend Pierre qui entre d'abord et constate que le corps n'est plus là et que tout le reste est en ordre, bandelettes et suaire qui avait enveloppé la tête. Jean entre à son tour. « Il vit et il crut. Jusque-là en effet, les disciples n'avaient pas compris que, selon l'Ecriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts. »

Lire la suite


Père Lizier de Bardies |  5 avril 2020

RAMEAUX  2020

 

Confinés que nous sommes dans nos maisons, devant nos écrans nous tenions nos rameaux à la main, sûrs que leur bénédiction par la voix des ondes ne nous serait pas refusée. Nous les garderons dans nos maisons, nous les distribuerons à nos proches, à nos voisins ; nous les mettrons à nos crucifix.

Lire la suite


Père Lizier de Bardies |  30 mars 2020

  • DIMANCHE DES RAMEAUX

     

    Suite à plusieurs demandes, je rappelle qu’il n’est pas possible d’envisager une bénédiction des rameaux pour les fidèles, à Saint-Jérôme ou ailleurs, sous quelques formes que ce soit.

Lire la suite


Intention de prière spéciale pour les malades

Père Lizier de Bardies |  26 mars 2020

INTENTION DE PRIERE SPECIALE DU PAPE POUR LES MALADES ET LES PERSONNES SOUFFRANTES

 

« Prions tous ensemble pour les malades, pour les personnes qui souffrent.

Sous Ta protection nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu. N'ignore pas nos supplications, nous qui sommes dans l'épreuve, et libère-nous de tout danger, O Vierge glorieuse et bénie.

Je remercie tous les chrétiens, tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté qui prient pour ce moment, tous unis, quelle que soit la tradition religieuse à laquelle ils appartiennent ».

 

(Cette invitation à prier peut être suivie en ligne sous le hashtag #PrayForTheWorld)

 

Vendredi 27 mars à 18h00, le Pape célèbrera un temps de prière et d’adoration eucharistique Place Saint-Pierre, vide de tout pèlerin. «Nous écouterons la Parole de Dieu, nous élèverons notre supplication, nous adorerons le Saint-Sacrement, avec lequel je donnerai à la fin la bénédiction Urbi et Orbi, à laquelle sera attachée la possibilité de recevoir l’indulgence plénière», a annoncé François le 22 mars dernier.

 

(La cérémonie retransmise en direct via divers canaux, notamment KTO)

Lire la suite


Le virus et la Quarantaine

Père Lizier de Bardies |  14 mars 2020

EN RAISON DES DERNIERES MESURES DE CONFINEMENT IL N’Y AURA PAS DE MESSES

L’église reste ouverte pour l’instant

Lire la suite


Convertissez vous!

Père Lizier de Bardies |  27 février 2020

Le Carême est un temps de préparation de quarante jours à la fête de Pâques, cœur de la foi chrétienne, qui célèbre la résurrection du Christ.

Lire la suite